Séance publique du 11 octobre 2011

Intervention du Président du Sénat